Accueil
   Index
 Auteur
 Référence
 Type de document
   Thesaurus
 Hiérarchique
 Alphabétique
   Recherche
 Simple
 Avancée
 Expert
 Affiner la recherche
 Revues
Mes paniers
Mon panier   19/10/17 0
Nouveau panier
Affiner la recherche (56 Documents)
Chercher ?
Mots du titre  
Auteurs  
Source  
Mots-clés  
Commentaire  
Autres champs

Année de parution aaaa
Paru après le aaaa, mm/aaaa, jj/mm/aaaa
Titre exact

Article de revue  Bibliographie  Cassette Audio 
Cassette vidéo  CD-ROM  Congrés, Colloque 
Conseil de l'Europe  Critique de livre  Dico, Annuaire 
Divers  Doc. CIB UNESCO  Document CEM 
Ouvrage  Rapport  Revue 
Thése, Cours 
Editeur

    Fayard
56 documents trouvés
Ajouter au panier Imprimer Envoyer par mail Liste détaillée

    1 2    

La fécondation artificielle au crible de l'éthique chrétienne
Ouvrage
    BRUGUES Jean-Louis
    Fayard , 1989, 301 p.
    Cote : RL E 698

    Ce livre est un essai de théologie. Il ne se soucie pas d'abord de tracer les frontières du permis et du défendu. Il se contente se sonder la profondeur des enjeux. La technique a été divinisée. Son essence est devenue le suprême danger pour l'homme, car elle obscurcit le fond d'où il procède. La Fivete a tiré de ses cendres l'inexorable Destin "contre lequel on se bat sans espoir" (Sophocle). La réflexion emprunte à la philosophie, à la psychologie, mais aussi à l'art. Elle poursuit la tradition des moralistes français.

Histoire de la biologie : diversité, évolution et hérédité
Ouvrage
    MAYR Ernst ; BLANC Marcel
    Fayard , 1989, 894 p.
    Cote : 5.7/MAY/1989

    Histoire des découvertes scientifiques et des idées émises par les biologistes pour expliquer l'existence des êtres vivants, passés et présents, sur la Terre -idées qui ont abouti à la révolution intellectuelle lancée par Darwin en 1859: les espèces d'animaux et de plantes n'ont pas été créées à l'origine du monde et ne sont pas restées fixes, comme le dit la Bible. Elles changent constamment et engendrent de nouvelles espèces... Ce livre est composé de 4 parties: nature et histoire globale de la biologie; histoire de l'exploration du monde vivant; genèse de l'idée d'évolution des espèces jusqu'à Darwin, exposé de la théorie néo-darwinienne en vigueur aujourd'hui; histoire de la génétique, d'Aristote à Mendel et à la double hélice de l'ADN, étayant l'idée que l'évolution des espèces n'est rien d'autre que l'évolution de leur programme génétique.

Hippocrate
Ouvrage

Quels pères? Quels fils?
Ouvrage

Critique de la modernité
Ouvrage

Du bon usage de la vie et de la mort
Ouvrage

Histoire de la médecine
Ouvrage
    LICHTENTHAELER Charles
    Fayard , 1978, 612 p.
    Cote : RL E 463

    Charles Lichtenthaeler a traité l'histoire de la médecine en historien, ce qui l'a amené à renverser beaucoup de notions admises, à rechercher des connexions négligées, à retracer des courants de pensée, à dégager les grands tournants.

La maternité
Ouvrage

Histoire de la vieillesse en Occident de l'Antiquité à la Renaissance
Ouvrage

Le chrétien devant la maladie et la mort
Ouvrage

La citadelle intérieure : introduction aux "Pensées" de Marc Aurèle
Ouvrage

Les enfants myopathes : un pari sur l'espérance
Ouvrage

L'inestimable objet de la transmission : étude sur le principe généalogique en Occident : Leçons IV
Ouvrage
    LEGENDRE Pierre
    Fayard , 1985, 407 p.
    Cote : RL E 170

    La généalogie est au coeur des procédures normatives fabriquées par l'humanité pour survivre et se répandre. Immuable est le point visé : ce qui fait la vie est la vie. La mise généalogique est-elle perdue pour un sujet, la vie ne vit pas. Ainsi notre condition inconsciente impose-t-elle un nouvel examen du droit, entendu comme "science du vivant parlant". Pour les sociétés elles-mêmes, le discours de généalogie n'est jamais caduc, puisqu'elles ont à se fonder pour vivre, transcendant les individus qui passent. Mais, surtout, en codifiant les filiations, ce discours touche aux racines du pouvoir, au réglage de l'image de l'autre, enfin au principe de Raison. L'ultime question débouche sur les enjeux de meurtre et les formes indéfiniment réinventées du sacrifice humain. Ces LECONS IV clarifient le point structural de la normativité. Il ne suffit pas de produire la chair humaine, encore faut-il instituer, c'est à dire "nouer le biologique, le social et l'inconscient" par des moyens juridiques qui fassent loi généalogique pour le sujet.

Ethique et infini : Dialogues avec Philippe Nemo
Ouvrage

Jacques Lacan : Esquisse d'une vie, histoire d'un système de pensée
Ouvrage

Leçons VI. Les enfants du texte : Etude sur la fonction parentale des Etats
Ouvrage

Médecines de l'âme : Essais d'histoire de la folie et des guérisons psychiques
Ouvrage

Poussière de vie : Une histoire du vivant
Ouvrage

L'aventure de la vaccination
Ouvrage

Plantes et aliments transgéniques
Ouvrage

La société en réseaux (L'ère de l'information, Tome 1)
Ouvrage

Engagement et distanciation : Contributions à la sociologie de la connaissance
Ouvrage

Le legs de Claude Bernard
Ouvrage

Du temps
Ouvrage

Le pouvoir de l'identité (L'ère de l'information, Tome 2)
Ouvrage

Fin de millénaire (L'ère de l'information, Tome 3)
Ouvrage

Règles pour le parc humain : Une lettre en réponse à la Lettre sur l'humanisme de Heidegger
Ouvrage

Qu'est-ce que la vie ?
Ouvrage

La diversité du vivant
Ouvrage

Se nourrir, se reproduire... et autres fonctions du vivant
Ouvrage

Promenades à l'intérieur de la cellule
Ouvrage

Main basse sur les vivants
Ouvrage

Pourquoi la psychanalyse ?
Ouvrage

L'évolution a-t-elle un sens ?
Ouvrage

Le grand système
Ouvrage

Cours familier de philosophie politique
Ouvrage
    MANENT Pierre
    Fayard , 2001, 346 p.
    Cote : 0.4/MAN/2001

    Comment nous orienter dans le monde ? C'est la philosophie politique qui peut le mieux nous y aider, répond l'auteur. Son livre propose un tableau raisonné du monde actuel. Il est, par là même, nécessairement aussi une réflexion sur le siècle écoulé, sur les guerres et les totalitarismes qui en ont occupé une si grande part.
    L'auteur s'efforce de saisir les articulations selon lesquelles notre monde s'ordonne et se meut. Il considère d'abord notre régime - la démocratie; puis notre forme politique - la nation. Il réfléchit sur les rapports que l'une entretient avec l'autre et sur la crise qui les menace: au seuil du nouveau siècle, la démocratie tend à se détacher non seulement du cadre politique national accoutumé, mais même de toute forme politique reconnaissable. Les coeurs sont émus et les esprits obnubilés par la perspective prochaine d'une démocratie pure, délivrée de la vieille politique, et qui régnerait sans partage selon les règles du droit et les maximes de la morale. Telle est la "grande illusion" de notre temps.
    Cette "grande illusion", selon l'auteur, est de voir dans la politique l'obstacle qui nous empêche d'accéder à la vraie vie. C'est au contraire l'ordre politique qui est le véritable ordre humain.

La dernière liberté
Ouvrage
    CLOSETS François de
    Fayard , 2001, 300 p.
    Cote : 22.7.1/CLO/2001

    Selon l'auteur, la loi n'a pas à trancher le débat "pour ou contre l'euthanasie", car il s'agit d'un choix personnel et qui doit le rester. Elles doit seulement permettre à chacun, ceux qui refusent l'euthanasie comme ceux qui la demandent, d'exercer sa dernière liberté.

Actes des colloques du Bicentenaire de l'Institut de France 1795-1995
Congrés, Colloque
    FONTAINE Jacques
    Fayard , 1995, 542 p.
    Cote : 1.3.5/FON/1995

    Première partie : Créer et découvrir (...)
    CHANGEUX Jean-Pierre/ VII. Création et neuroscience (...)
    GROS François/ XVI. Les limites du naturel en biologie (...)
    Deuxième partie : Science, éthique et droit
    BORE Jacques/ I. Sur les rapports entre science et droit
    POLIN Raymond/ II. La responsabilité et le risque
    BLANC-LAPIERRE André/ III. Réflexions sur le risque et la décision dans les développements techniques (...)
    LARCAN Alain/ VI. Le risque médical (...)
    BOUDON Raymond/ VIII. Les fondements moraux de la responsabilité
    DRAGO Roland/ IX. Responsabilité individuelle, réparation collective
    DAMIEN André/ X. L'expertise judiciaire
    LELONG Pierre/ XI. Déontologie de l'expertise scientifique et technique
    BOITEUX Marcel/ XII. Technologie, économie et éthique : les choix du chef d'entreprise
    HUET Pierre/ XIII. Le rôle de l'Etat dans les décisions scientifiques et techniques
    (...)

De la société comme texte : Linéaments d'une anthropologie dogmatique
Ouvrage

De quoi demain... Dialogue
Ouvrage
    DERRIDA Jacques ; ROUDINESCO Elisabeth
    Fayard , Galilée , 2001, 315 p.
    Cote : 0.2/DER/2001

    Sept chapitres circonscrivent autant d'enjeux : comment penser la différence dans l'universel ? la famille a-t-elle encore un avenir ? la liberté se réduira-t-elle demain pour l'homme à l'intelligibilité des contraintes qui pèsent sur lui, ou le désir et l'imprévisibilité auront-ils encore leur place ? que nous dit la souffrance des animaux que nous massacrons ? la page de la révolution est-elle définitivement tournée après l'échec du communisme ? est-il envisageable d'en finir une fois pour toutes avec la peine de mort ? quelles seront, demain, les formes nouvelles de l'antisémitisme, autrement dit de la haine de l'autre par excellence, et comment les combattre ? L'échange s'achève sur un éloge de la psychanalyse, référence commune tout au long de ce dialogue.

Le jeu des possibles : Essai sur la diversité du vivant
Ouvrage

Pour quoi vivons-nous ?
Ouvrage
    AUGE Marc
    Fayard , 2003, 200 p.
    Cote : 43.1/AUG/2003

    Pour quoi vivons-nous ? La question a-t-elle seulement un sens pour nous qui avons pris acte du désenchantement du monde et de la mort de Dieu ? Oui, sans doute, puisque rien n'est plus caractéristique des sociétés occidentales depuis la fin des grandes idéologies que le sentiment du vide, l'aspiration à donner un sens à sa vie.
    Au coeur du désarroi actuel, le silence des grandes institutions sur les finalités de l'expérience humaine. A l'ambition politique elles préfèrent la gestion; au vacarme de la rue, le silence des living-rooms à vingt heures; à l'imagination, l'apologie de l'immédiateté et de la consommation.
    Or cette montée du silence - la fin des questions entraînant celle des réponses et réciproquement - , c'est très exactement ce que les ethnologues ont eu l'occasion de repérer dans les années 1970, quand les rodomontades du colonialisme se sont tues. C'est pourquoi les anthropologues ont, plus que d'autres sans doute, à nous dire sur nos ambivalences actuelles, sur ces conforts que nous souffrons de payer au prix fort, mais aussi sur les voies qu'il nous est loisible d'arpenter pour en sortir. Et d'abord ceci, en forme d'avertissement : le global s'évertue à tuer les fins en faisant mine de les réaliser. Nous n'avons pourtant jamais été aussi près de pouvoir effectivement les percevoir pour ce qu'elles sont : des incitations à la fraternité, à la pensée, au savoir.

Métamorphoses de la parenté
Ouvrage
    GODELIER Maurice
    Fayard , 2004, 678 p.
    Cote : 41.1/GOD/2004

    Vers quoi nous mènent les bouleversements en cours au sein de la famille ? Le contexte de cette interrogation est bien connu : on se marie de moins en moins, le taux de divorce augmente, les familles éclatent et se recomposent. Et si la filiation résiste lorsque les alliances se défont, puisque les parents gardent autorité et responsabilité sur leurs enfants quand bien même ceux-ci vivent au sein d'une famille recomposée, la revendication du mariage gay (et lesbien) et du droit à l'adoption par des couples homosexuels modifie complètement la donne.
    Pour comprendre ce qui nous arrive et nous attend, l'auteur a décidé de rouvrir l'ensemble du dossier de la parenté, en brassant une matière qui engage l'ensemble des sociétés connues, à travers l'étude de l'expérience accumulée par l'humanité en matière d'alliances, d'organisation de la descendance, de sexualité et d'interdits sexuels. Mais parallèlement, il revisite l'histoire de l'étude de la parenté, depuis le XIXe siècle jusqu'à nos jours, pour en recueillir le savoir établi, nécessaire à la construction de ses propres hypothèses.
    Que retenir de ce tour de force ? D'abord ceci : nulle part un homme et une femme ne suffisent à faire un enfant. Et puis ceci : nulle part les rapports de parenté ou la famille ne constituent le fondement de la société.
    Qu'annoncent les mutations en cours ? Si nulle part non plus l'homosexualité n'avait jusqu'à présent été revendiquée comme fondement de la famille, et, de ce point de vue, le bouleversement auquel sont soumises les sociétés occidentales est inédit, ce à quoi nous assistons depuis trente ans, ce n'est pas à la disparition ou à l'agonie de la parenté, mais à une formidable métamorphose qui, paradoxalement, nous a rapprochés des sociétés "traditionnelles", le terrain privilégié des ethnologues.
    Trois index (des concepts, des auteurs, des sociétés étudiées), un glossaire, plusieurs cartes et une bibliographie de 250 titres viennent compléter le dossier.

L'empire du ventre : pour une autre histoire de la maternité
Ouvrage
    IACUB Marcela
    Fayard , 2004, 365 p.
    Cote : 41.3/IAC/2004

    Tout le monde sait que la mère d'un enfant est celle qui l'a accouché. Y a-t-il rien de plus naturel et de plus universel ?
    Il suffit pourtant de franchir l'Atlantique ou d'aller à Londres pour constater que là-bas, on peut devenir mère sans avoir accouché ni adopté.
    Plu simplement, il suffit d'ouvrir le Code civil de 1804 pour découvrir que d'autres règles peuvent présider à la définition de la filiation : à l'époque, les enfants ne naissaient pas nécessairement du corps de leurs parents, mais de leur mariage. Or, depuis les années 1970, toutes les possibilités d'être mère sans accoucher sont punies systématiquement et l'accouchement, cet acte biologique, est devenu une véritable affaire d'Etat. Excluant du même coup de l'ordre de la filiation les femmes incapables de gestation ou ménopausées, les hommes célibataires et les couples homosexuels. Etablissant surtout de nouvelles hiérarchies entre les filiations : non plus les légitimes et les illégitimes, mais les "vraies", qui ont pour elles les corps, et les "fausses", qui n'ont pour elles que la volonté, comme les filiations adoptives.
    Alors que l'empire du ventre triomphe et s'impose sous les fausses évidences du droit naturel, l'auteur, à partir d'un travail d'archives neuf, prend la mesure des transformations intervenues depuis 1804, propose une critique originale de ce que nous prenons pour notre modernité familiale, et ouvre des voies nouvelles à l'imagination politique dans ces domaines si intimes qu'on en oublierait qu'ils ont une histoire, et donc un avenir.

Un nouveau paradigme : Pour comprendre le monde d'aujourd'hui
Ouvrage
    TOURAINE Alain
    Fayard , 2005, 365 p.
    Cote : 0.4/TOU/2005

    Dans les premiers siècles de sa modernisation, l'Occident a décrit et pensé la réalité sociale en termes politiques : le désordre et l'ordre, le roi et la nation, le peuple et la révolution. Puis, avec la Révolution industrielle, le capitalisme s'est émancipé du pouvoir politique. Nous avons alors pensé et agi au nom d'un nouveau paradigme, économique et social celui-ci, et parlé classes, richesses, inégalités et redistribution.
    Aujourd'hui, à l'heure de l'économie globale et de l'individualisme triomphant, la mondialisation a fait voler en éclat ces anciens modèles de sociétés. Chacun de nous, pris dans la production et la culture de masse, s'efforce de leur échapper et de se construire comme le sujet de sa propre vie. Le nouveau paradigme dans lequel nous rendons compte de ces préoccupations nouvelles est culturel. En témoignent les grandes interrogations de notre époque : quelle place faut-il faire aux minorités ? La sexualité doit-elle être placée au centre de tout ? Assistons-nous au retour des religions ?
    Les anciens paradigmes étaient tournés vers la conquête du monde, avec le nouveau, c'est de nous qu'il s'agit. Et tandis que nous prenons acte de la décomposition d'un monde qui était dirigé par les hommes, nous entrons dans une société de femmes.
    Comme toujours chez Alain Touraine, le souci de donner forme théorique à nos pratiques sociales est fécondé par la vie telle qu'elle est vécue, et tout ce qui est pensé ici renvoie à l'expérience la plus quotidienne de l'univers globalisé dans lequel nous évoluons désormais.

Pilule sexe ADN : 3 révolutions qui ont bouleversé la famille
Ouvrage
    SULLEROT Evelyne
    Fayard , 2006, 325 p.
    Cote : 41.1/SUL/2006

    En trente ans, la biologie a élucidé les mystères de la procréation et de la filiation : la femme peut n'être mère que si elle le veut; la paternité peut être scientifiquement prouvée. Dès lors, la famille n'obéit plus à la tradition ni même aux lois. Elle bouge et craque de l'intérieur, sous la poussée des désirs des individus qui se veulent autonomes. Ils investissent beaucoup dans le couple à la recherche du bonheur, mais sans engagement de durée. Comme jamais la société n'a autant considéré et flatté la sexualité (tout en la criminalisant davantage), les unions sont de plus en plus fragiles, les désunions, même avec enfants, de plus en plus nombreuses. Les juges ont longtemps confié les enfants à la mère (familles monoparentales). Depuis 2002, les deux parents se les partagent. Le centre de gravité de la famille n'est plus l'alliance du couple mais les liens inaltérables qui unissent l'enfant à ses parents, que ceux-ci soient ensemble ou séparés. Mais les enfants, eux, ne vont pas bien...

Le crash démographique : De la fatalité à l'espérance
Ouvrage
    SCHOOYANS Michel
    Fayard , Sarment , 1999, 220 p.
    Cote : 28.1/SCH/1999

    Ce livre part d'un constat : la baisse de la fécondité est manifeste partout dans le monde, et ceci non seulement dans les pays riches, mais dans tous les pays. L'auteur appuie ses informations sur des données officielles : le Census Bureau (Washington), les "World Population Prospects" des Nations-Unies; sur de nombreux ouvrages et articles de presse -américains surtout, mais aussi européens-, ainsi que sur les actes de différentes conférences internationales sur la population et le développement : Rio, Le Caire, Pékin, Istanbul, new York, etc.
    L'auteur analyse les causes et les conséquences -dramatiques- de ce déclin démographique. Faisant écho à la parole de l'Eglise, il dénonce les faux problèmes. Aujourd'hui, le danger, pour l'avenir, n'est plus dans la "surpopulation" (si souvent invoquée par l'idéologie malthusienne) mais, bien plus, dans la pénurie de "capital humain" vers laquelle la dénatalité nous conduit, dans la difficulté d'accéder au savoir, dans la mauvaise répartition des ressources, dans une certaine volonté des pays développés de garder pour eux la jouissance de leurs richesses...
    Comme l'a souvent dit le Saint-Père, il est urgent de réaffirmer la valeur absolue de toute vie humaine dans un monde où la "culture de mort" tend à dominer la société, à tous les niveaux. C'est donc à un monde de solidarité et d'amour que nous invite l'auteur, dénonçant les égoïsmes et les exclusions de toutes sortes, nous donnant un véritable "plan d'action" pour la vie.

Idéalisations et communication
Ouvrage

On tue les vieux
Ouvrage

La bioéthique ou le juste milieu : Une quête de sens à l'âge du nihilisme technicien
Ouvrage
    TAGUIEFF Pierre-André
    Fayard , 2007, 363 p.
    Cote : 2.1/TAG/2007

    I. Le présent d'une illusion : la bioéthique comme bricolage intellectuel et comme rhétorique
    II. Doutes sur le progrès, quête du sens et recherche du "juste milieu"
    III. Situation de la "bioéthique" : entre éthique médicale et écologie
    IV. Bioéthique et biopolitique : la question de l'eugénisme
    V. Bioéthique, sagesse de l'entre-deux : histoire intellectuellle d'un surgissement
    VI. Face à la puissance du technoscientifique : trois voies au moins
    VII. L'universalité perdue et recherchée
    VIII. Sortir du relativisme : la voie étroite

    1 2    

Ajouter au panier Imprimer Envoyer par mail Liste détaillée
Trier :

   CENTRE D'ETHIQUE MEDICALE - Consultez notre site : http://cem.icl-lille.fr
Téléphone 03-20-13-40-49
Fax 03-20-13-41-46
email doc.cem@icl-lille.fr
   Mon espace
 Mes paniers
   Recherche rapide
   Identification
Identifiant :

Mot de passe :
  A propos ...
 Alexandrie